+32 477 43 17 61 bienfaisanceliege1@gmail.com

           Nos actions sont diverses : achat de nourriture, aide au loyer, paiement de factures, prise en charge du Minerval etc. Chaque intervention est décidée en réunion du Conseil d’administration de l’association qui se réunit une fois par mois. Bien sûr, si une situation urgente se présente entre 2 réunions nous pouvons être amenés à intervenir. 

 

 

Mais qu’est-ce qui attire les français en Wallonie et qui sont-ils ?

Venir avec un contrat d’embauche, pas de souci…

C’est autre chose, quand venir parfois pour l’amour, la romance d’un temps qui se conclut éventuellement par une tourmente.

Quand venir avec  le souci de trouver l’emploi salvateur, celui qui vous fera sortir du chômage en France, mais il ne suffit pas d’arriver avec sa bonne volonté et ses outils…

Parfois pour les plus jeunes, l’attrait d’une inscription apparemment aisée à un cursus de formation   (infirmière, logopède, kiné, vétérinaire, ophtalmologie) avec cette idée qu’à 20 ans, l’indépendance est là, mais peu soutenu par le contexte familial.

La légende des français installés en Brabant Wallon, à proximité de Bruxelles ajouterait-elle au petit nuage sur lequel nos compatriotes se déplacent de sud en nord-est. Le voyage est parfois long, de Toulouse à la frontière nord, de Hyères à Valenciennes mais il se fait. Et tous ces gens sont des gens de valeur au tempérament courageux.

Il fait beau sur Liège, Liège et son accueil particulier est tout sourire, chaleureux, n’est-ce pas m’fils ? La compréhension semble bonne et pourtant, il faut tout de suite comprendre les arcanes de l’administration ou plutôt des administrations belges et wallonnes, fédérales et régionales. La France est un état centralisé, ici en Wallonie, le nombre d’instances administratives à contacter est impressionnant, le vocabulaire n’est plus tout à fait le même, le périple administratif s’enfonce dans des nébuleuses dont on sort  difficilement. Il faut régulariser sa situation administrative sur le sol ici étranger pour un Français, obtenir le droit de séjourner longuement, le droit de vivre, le droit d’étudier. Et tout commence par 2 questions, 2 réponses claires et simples : avez-vous les moyens de subvenir à vos besoins d’existence ? disposez-vous d’un logement ?

Car la Wallonie accueillante surveille sa population à juste titre et ne pourra en aucun cas subvenir à vos demandes d’aide. En venant sur Liège ou au pays de Charleroi, vous perdez quelques uns de vos droits français et vous n’obtenez pas nécessairement vos droits de résident… et cela peut vous attirer un certain nombre de « misères », de soucis, de réalités difficiles, principalement si la maladie ou l’accident s’en mêlent.

Mais là débute pour chacun une histoire personnelle. Quand nous la rencontrons, nous apportons notre aide. Nous faisons ce qu’il est possible de faire à notre niveau, mais nous ne sommes qu’une association de bénévoles avec des moyens dépendant uniquement  de la générosité de quelques uns, souvent des français installés mais pas seulement, nous ne sommes pas un service officiel bien que reconnu pour nos actions par le Consulat général de France à Bruxelles et le Ministère des Affaires étrangères français.